pdki - arm - web

ژمارە حیسابی کۆمیتەی حدکا – بلژیک
Hejmar hesaba bankî ya PDKI Belgium

PDKI Belgium Bank Account Number

 

BE61738028963717

 BIC: KREDBEBB

kurdistanmedia-com

lawan-org

jinan-co

khwendkar-com

Intervention de Bernard Kouchner à l'Assemblée Nationale sur le problème Kurde

EN DIRECT DE L'ASSEMBLEE NATIONALE
FR3 - 17/04/1991 - 00h09m24s 

Questions de Bertrand Gallet, PS (Eure et Loire) à Bernard Kouchner qui revient de mission en Turquie et en Iran sur son évaluation des besoins humanitaires du peuple Kurde et de la coordination des secours. 

7 MORTS DANS UN ATTENTAT SUICIDE À QAMICHLI

DAMAS, 11 mars 2014 (AFP) — Au moins sept personnes ont été tuées mardi dans un triple attentat suicide mené par des jihadistes contre un hôtel dans la ville kurde de Qamichli, dans le nord-est de la Syrie, a indiqué une ONG.

L’ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES EST UN AVANTAGE POUR TOUS, ET NOUS AVONS TOUS À GAGNER

 

À VOIR LES FEMMES ET LES FILLES RÉALISER TOUT LEUR POTENTIEL, DÉCLARE BAN KI-MOONBanKi-moon

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars:


 Cette année, nous célébrons la Journée internationale de la femme en rappelant à quel point il importe d’établir l’égalité des sexes, non seulement pour des raisons d’équité et de respect des droits de l’homme, mais aussi parce que c’est une condition préalable à la réalisation de bien d’autres objectifs.

Les pays dans lesquels les femmes sont traitées sur un pied d’égalité avec les hommes jouissent d’une meilleure croissance économique. Les entreprises qui comptent des femmes parmi leurs dirigeants affichent de meilleurs résultats. Les accords de paix qui font intervenir des femmes s’avèrent viables à plus long terme. Les parlements où siègent des femmes adoptent davantage de lois portant sur des questions sociales fondamentales comme la santé, l’éducation, la non-discrimination et les allocations familiales.

Il ne fait donc pas l’ombre d’un doute que l’égalité entre les femmes et les hommes est un avantage pour tous.

Cette réalité doit être au cœur des efforts que nous déployons pour accélérer la réalisation des Objectifs du Millénaire du développement d’ici à l’échéance de 2015 et établir un programme d’action pour la suite.

Si les progrès accomplis en ce qui concerne l’accès des filles à l’enseignement primaire et la proportion de femmes dans les instances politiques sont considérables, ils restent néanmoins trop lents et trop inégaux.

D’où qu’elles viennent, les petites filles nées aujourd’hui devront encore faire face à l’inégalité des chances et à la discrimination. Tous, nous devons cependant veiller à ce qu’elles se voient épargner la violence qui touche une femme sur trois dans le monde, puissent un jour recevoir un salaire égal pour un travail égal sans être empêchées de jouer un rôle dans l’économie, soient en mesure de participer dans des conditions d’égalité aux décisions qui les concernent, et aient toute latitude pour décider si elles souhaitent avoir des enfants et, le cas échéant, à quel moment et combien elles en auront.

Je tiens à dire ceci à toutes les femmes et les petites filles de la planète: le respect des droits de l’homme et l’égalité entre les sexes ne sont pas des idéaux inatteignables. Au contraire, il incombe aux gouvernements, à l’Organisation des Nations Unies et à chaque être humain de s’assurer qu’ils deviennent réalité.

Je m’adresse également aux hommes et aux garçons, à qui je demande d’assumer leurs responsabilités à cet égard. Nous avons tous à gagner à voir les femmes et les filles –qu’elles soient mères, sœurs, amies ou collègues– réaliser tout leur potentiel.

Ensemble, tandis que nous nous efforçons d’éliminer la pauvreté et de parvenir au développement durable, œuvrons donc en faveur de l’égalité des sexes, des droits des femmes et du renforcement du pouvoir d’action de celles-ci, car nous avons tous à gagner à être sur un pied d’égalité.

 

L'égalité des genres - une stratégie gagnante pour le développement durable

 

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova assistera à la 58e session de la Commission de la condition de la femme à New York du 10Irina Bokova au 12 Mars prochain.


Cette session examinera les progrès accomplis dans la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) pour les femmes et les filles. Elle sera l'occasion de réaffirmer que l'autonomisation des femmes et l'égalité des genres sont des pré-requis indispensables à la paix et au développement durable.

 

Panéliste à une conférence inter-agences de haut niveau sur la réalisation des OMD pour les femmes et les filles, la Directrice générale soulignera la nécessité d'une approche globale de l'égalité des genres, dans la droite ligne des normes et accords internationaux, y compris du programme d’action de Beijing.

Elle participera au lancement de la version consacrée à l’égalité des genres du 11e rapport mondial de suivi de l'éducation pour tous, organisé conjointement par l'Initiative des Nations Unies pour l'éducation des filles et l’Internationale de l’éducation. Elle soulignera l'importance du droit à l’éducation de qualité pour toutes les filles et les garçons.

La Directrice générale prendra la parole lors d'un événement spécial organisé par le ministre des Affaires étrangères du Tadjikistan, qui dressera le bilan de l'Année internationale de coopération dans le domaine de l'eau.

Elle sera l’oratrice principale d'une réunion ministérielle de haut niveau sur l'abandon des mutilations génitales féminines, organisée par le Burkina Faso et l'Italie, avant de participer à un événement parallèle organisé par le Royaume-Uni et la Tanzanie pour promouvoir la participation des femmes et des filles dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques.

Dans le cadre des travaux de la Commission de la condition de la femme, la Directrice générale ouvrira la manifestation parallèle de l'UNESCO «Résorber la fracture pour des sociétés du savoir inclusives » dont l’objectif sera de promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles à travers les TIC et un environnement favorable à l’indépendance des médias.

Lors de sa visite, Irina Bokova rencontrera la Directrice exécutive de ONU femmes, Mme Phumzile Mlambo –Ngcuka et les chefs des autres agences des Nations Unies.

 

Un lac qui pourrait disparaître d’ici deux ans

 

lac-ourmiaLe Lac Oroumieh en Iran est un des plus grands lacs salés au monde. Un lac menacé de disparition.

Message de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO

 

21 irina-bokovafévrier 2014

Depuis quatorze ans, l’UNESCO et ses partenaires célèbrent la Journée internationale de la langue maternelle. Partout dans le monde sont organisés des activités, des conférences, des concerts, des séminaires pour aider chacun à explorer l’importance de la diversité linguistique et du multilinguisme.

Un journaliste syrien travaillant pour une chaîne irakienne arrêté dans le nord (famille)

peshewa-behlewiUn journaliste kurde syrien travaillant pour une chaîne irakienne a été arrêté lundi par les forces de sécurité à Qamishli, région à majorité kurde et proche de la frontière irakienne dans le nord de la Syrie, a affirmé un de ses proches à l'AFP.

Hommage à Nelson Mandela défenseur de la cause kurde

nelsonmandelaInstitut kurde de Paris | Par Kendal Nezan

La disparition de Nelson Mandela a suscité une grande émotion au Kurdistan où on se souvient avec gratitude de ses prises de position en faveur du peuple kurde dans les années 1990.

L’Association pour les Droits humains au Kurdistan d’Iran-Genève (KMMK-G)

 

kmmk-gTaimoor Aliassi est citoyen suisse issu d'une famille kurde d'Iran, pays qu'il quitte après la révolution de 1979. Grâce à l'aide du Haut commissariat au réfugié (HCR), il arrive en Suisse en 1994 en tant que réfugié politique.

Malgré les signes d’ouverture, l’Iran de Rohani exécute à tour de bras

LeTempsBigTaimoor Aliassi

Alors que le régime iranien renoue avec la communauté internationale sur le dossier nucléaire avec l’accord de Genève, il intensifie la répression interne. Depuis le 14 juin 2013, date de l’élection du président Hassan Rohani, 316 prisonniers ont été pendus selon les sources de l’ONU. Ces exécutions n’ont pas suscité une réaction forte de la communauté ¬inter¬nationale et des médias occidentaux concentrés – non sans raison –

ڕۆژمێری کوردستان

4444

ژیاننامەی ڕێبه‌ران

peshawa-qazimohamad

shahid-dr-qasimlu

sadiq-sharafkandi